Comment devenir clerc de notaire ?

Sommaire

Vous possédez un sens inné du contact, vous êtes un travailleur assidu et minutieux et êtes attiré par le secteur du droit ? Le métier de clerc de notaire est certainement fait pour vous !

Voici le chemin à suivre pour y arriver.

1. Avez-vous les qualités requises pour exercer dans le notariat ?

Pour être clerc de notaire, il est important de posséder certaines capacités :

  • L’aptitude au travail et la rigueur : chaque dossier est différent et nécessite une implication sans faille.
  • Ensuite, votre sens du contact et votre diplomatie : effectivement, vous aurez affaire à des situations compliquées (décès, divorce, etc.), ou pour lesquelles il faut rester discret.

Bon à savoir : après 9 ans d’exercice et au moins 6 ans après son diplôme, un clerc de notaire peut se présenter au certificat d’aptitude aux fonctions de notaire.

Le montant du salaire dépend de l’expérience :

  • Un clerc de notaire débutant gagne, selon sa spécialisation, entre 1 500 et 2 000 € de salaire brut par mois.
  • Après plusieurs années d’expérience, le salaire brut mensuel monte à 3 500 €.

À noter : attendez-vous à largement dépasser les 35 heures par semaine. De plus, de nombreuses études sont ouvertes le samedi.

2. Choisissez la bonne formation pour exercer dans le notariat

Assistant notarial

L'assistant notarial est souvent le premier contact avec le client. Il assure le secrétariat du notaire ou d'un clerc, constitue les dossiers et récolte toutes les informations nécessaires à la rédaction de l'acte.

Pour devenir assistant notarial, il existe une vingtaine d’écoles et de lycées professionnels préparant au BTS Notariat après 2 ans d’études, qui dépendent de l'Institut national des formations notariales (INFN). Ces 2 années intègrent un stage non rémunéré de 3 mois dans un office notarial.

Bon à savoir : suite au décret n° 2018-659 du 25 juillet 2018, depuis le 1er octobre 2018, l'Institut national des formations notariales (INFN) remplace les centres de formation professionnelle notariale (CFPN) et les instituts des métiers du notariat (IMN).

Clerc de notaire

Le clerc-rédacteur rédige les actes, qui seront signés par les parties. Il peut être généraliste ou spécialisé dans un domaine (ventes, droit de la famille, etc.).

Le clerc-rédacteur peut être habilité par le notaire à donner lecture des actes aux parties et à recevoir leurs signatures. Cependant, il n'est pas délégataire de l'autorité publique et n'a pas le pouvoir d'authentifier les actes.

Bon à savoir : la loi Macron du 6 août 2015 a supprimé la possibilité d'habiliter les clercs. Cette suppression sera effective à compter du 31 décembre 2020.

Si clerc de notaire est le métier qui vous intéresse, il vous faudra :

  • obtenir une licence en droit ou une licence professionnelle « Métiers du notariat » : la licence professionnelle comprend une formation théorique et un stage tutoré dans un office notarial ;
  • obtenir le diplôme professionnel de l'Institut national des formations notariales : formation en alternance sur un an comprenant des enseignements théoriques et pratiques, et un stage dans un office notarial.

Bon à savoir : après 9 ans de pratique, les clercs de notaire peuvent obtenir le diplôme de notaire par la voie interne.

Ces pros peuvent vous aider